« Pas de concession », c’est la garantie donnée par le Premier, Amadou Ba lors du conseil interministériel sur la sécurité routière tenu, ce lundi à Diamniadio. A en croire Monsieur Ba, il y aura, désormais, zéro tolérance sur le laxisme qui sévit dans le secteur du transport. Pour parer à toute éventualité, le gouvernement s’arme de 22 mesures implacables.

Au premier plan des mesures prises figurent l’interdiction des voyages nocturnes à tous les transporteurs. Les voyages interurbains de 23 heures à 5 heures du matin sont dorénavant  bannis. Les bus de transport interurbains communément appelés « horaire » sont connus pour ces voyages à des heures indues.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’éclatement des pneus de l’un des bus est à l’origine de l’accident mortel durant ce week-end. Par conséquent, le gouvernement a pris la ferme décision d’interdire l’importation des pneus d’occasion.

En outre, l’excès de vitesse des bus de transport reste également un autre élément des causes de certains accidents de la route. Ainsi donc, obligatoirement, les compteurs de vitesse des véhicules de transport des personnes et de marchandises seront plombés à  90 km/ h.

Ces mesures, de l’avis du Premier ministre « ne doivent faire l’objet ni de report ni de compromis. Nous serons sans concession avec ceux qui contreviennent aux règles édictées pour garantir l’intégrité physiques de nos concitoyens ».

A ces mesures s’ajoutent d’autres qui font l’objet d’étude pour une application ferme et sans concession, selon les termes du gouvernement. Pour l’heure,  certaines de ces mesures seront effectives dans les 72 heures.

By Babou